Informations

15.9F : Fièvres hémorragiques virales classiques - Biologie

15.9F : Fièvres hémorragiques virales classiques - Biologie


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les fièvres hémorragiques virales (FHV) sont un groupe de maladies causées par plusieurs familles distinctes de virus à ARN.

Objectifs d'apprentissage

  • Énumérer les types, les symptômes et les voies de transmission des fièvres hémorragiques virales

Points clés

  • Les FHV sont causées par des virus de quatre familles distinctes : les arénavirus, les filovirus, les bunyavirus et les flavivirus. Ce sont tous des virus à ARN recouverts, ou enveloppés, d'un enrobage gras.
  • Les virus associés à la plupart des FHV résident naturellement dans un hôte animal ou un arthropode vecteur. Pour la plupart, les rongeurs et les arthropodes sont les principaux réservoirs de virus à l'origine des FHV.
  • Les symptômes comprennent une fièvre marquée, de la fatigue, des étourdissements, des douleurs musculaires, une perte de force, un épuisement et des saignements excessifs sous la peau, dans les organes internes ou par des orifices corporels comme la bouche, les yeux ou les oreilles.

Mots clés

  • hémorragique: de, se rapportant à ou produisant une perte excessive de sang ou une fuite de sang du système circulatoire.

Les fièvres hémorragiques (ou hémorragiques) virales (FHV) sont un groupe diversifié de maladies animales et humaines qui peuvent être causées par cinq familles distinctes de virus à ARN : les familles Arenaviridae, Filoviridae, Bunyaviridae, Flaviviridae et Rhabdoviridae. Tous les types de FHV sont caractérisés par de la fièvre et des troubles de la coagulation et peuvent tous évoluer vers une forte fièvre, un choc et la mort dans de nombreux cas. Certains des agents VHF provoquent des maladies relativement bénignes, comme la néphropathie épidémique scandinave, tandis que d'autres, comme le virus Ebola africain, peuvent provoquer une maladie grave et potentiellement mortelle.

Quatre familles de virus à ARN ont été reconnues comme étant à l'origine de ce syndrome :

  • La famille des Arenaviridae comprend les virus responsables de la fièvre de Lassa, du virus Lujo, des fièvres hémorragiques argentine, bolivienne, brésilienne et vénézuélienne.
  • La famille Bunyaviridae comprend les membres du genre Hantavirus qui causent la fièvre hémorragique avec syndrome rénal (HFRS), le virus de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo (CCHF) du genre Nairovirus, le virus Garissa de l'Orthobunyavirus et le virus de la fièvre de la vallée du Rift (RVF) du genre Phlebovirus.
  • La famille des Filoviridae comprend le virus Ebola et le virus Marburg. Ebola a cinq sous-types viraux dont le Zaïre, le Soudan, Bundibugyo, la forêt de Tai (anciennement Côte d'Ivoire) et Reston.
  • La famille des Flaviviridae comprend la dengue, la fièvre jaune et deux virus du groupe de l'encéphalite à tiques qui causent la FHV : le virus de la fièvre hémorragique d'Omsk et le virus de la maladie de la forêt de Kyasanur.

Transmission

La transmission à l'homme dépend du virus spécifique, mais comprend :

  • Par contact avec l'urine, les matières fécales, la salive ou le sang d'animaux hôtes tels que les rongeurs, les chauves-souris frugivores, les primates sous-humains et les céphalophes (antilope)
  • De piqûres de moustiques ou de tiques
  • Contact avec du bétail infecté par un vecteur
  • Consommer de la viande de brousse infectée

Signes et symptômes

Les signes et symptômes des FHV comprennent la fièvre et la diathèse hémorragique. Les manifestations de la FHV comprennent souvent également des rougeurs du visage et de la poitrine, des pétéchies, des saignements francs, un œdème, une hypotension et un choc. Des malaises, des myalgies, des maux de tête, des vomissements et des diarrhées surviennent fréquemment. Le diagnostic définitif est généralement effectué dans un laboratoire de référence doté de capacités avancées de confinement biologique.

Traitement

Pour la plupart des fièvres hémorragiques virales, il n'existe pas de traitement efficace autre que les soins de soutien. Le seul vaccin homologué disponible est celui contre la fièvre jaune. Le contrôle des populations de rongeurs, d'insectes et d'autres populations d'arthropodes peut prévenir les FHV.


Exemples de viralité dans les rubriques suivantes :

Attachement et entrée de l'herpès simplex

  • Le virus de l'herpès simplex se fixe aux cellules d'un hôte avec viral glycoprotéines d'enveloppe, qui permet alors l'entrée de la viral capside dans la cellule hôte.
  • Enfin, un pore d'entrée stable est formé à travers lequel le viral le contenu de l'enveloppe est introduit dans la cellule hôte.
  • Le génome code pour 11 glycoprotéines différentes, dont quatre, gB, gC, gD et gH, sont impliquées dans viral attachement.
  • Ensuite, l'interaction de la gB avec le complexe gH/gL crée un pore d'entrée pour le viral capside.
  • Après l'attachement, le viral l'enveloppe fusionne avec la membrane de la cellule hôte et le viral la capside pénètre dans la cellule.

Vaccins et médicaments antiviraux pour le traitement

  • Vaccins et anti-viral les médicaments peuvent être utilisés pour inhiber le virus et réduire les symptômes chez les personnes souffrant de viral infections.
  • Dans certains cas, les vaccins peuvent être utilisés pour traiter un viral infection.
  • (a) Le Tamiflu inhibe un viral enzyme appelée neuraminidase (NA) trouvée dans la grippe viral enveloppe.
  • (b) La neuraminidase coupe la connexion entre viral l'hémagglutinine (HA), également présente dans le viral enveloppe et des glycoprotéines à la surface de la cellule hôte.
  • Viral le contenu est libéré dans la cellule où viral les enzymes convertissent le génome d'ARN simple brin en ADN et l'intègrent dans le génome de l'hôte.

Réplication du virus de l'herpès simplex

  • En entrant dans la cellule, une protéine α-TIF rejoint le viral particule et aide à la transcription immédiate-précoce.
  • La protéine de coupure de l'hôte du virion (VHS ou UL41) est très importante pour viral réplication.
  • Cette enzyme arrête la synthèse des protéines chez l'hôte, dégrade l'ARNm de l'hôte, aide à viral réplication et régule l'expression des gènes de viral protéines.
  • Les viral le génome se déplace immédiatement vers le noyau mais la protéine VHS reste dans le cytoplasme.
  • Une enzyme arrête la synthèse des protéines chez l'hôte, dégrade l'ARNm de l'hôte, aide à viral réplication et régule l'expression des gènes viral protéines.

Réplication virale et expression génique

  • La réplication des virus implique principalement la multiplication des viral génome.
  • La réplication implique également la synthèse de viral ARN messager (ARNm) de gènes "précoces" (à l'exception des virus à ARN sens positif), viral synthèse des protéines, assemblage possible de viral protéines, puis viral réplication du génome médiée par l'expression précoce ou régulatrice des protéines.
  • Viral la réplication a généralement lieu dans le cytoplasme.
  • Décapage du viral L'ARN est médié par une déstabilisation dépendante du récepteur de la capside du virus (2).
  • Clivage de la viral la protéine VPg est réalisée par une phosphodiestérase cellulaire, et la traduction de la viral L'ARN se produit par un mécanisme indépendant de la coiffe (induit par l'IRES) (3).

Caractéristiques générales de la réplication de virus

  • Les virus doivent d'abord pénétrer et entrer dans la cellule avant viral la réplication peut se produire.
  • C'est ce qu'on appelle souvent viral entrée.
  • Le décapage est un processus dans lequel le viral la capside est enlevée : Cela peut être par dégradation par viral ou des enzymes hôtes ou par simple dissociation.
  • Ceci est accompli grâce à la synthèse de viral ARN messager (ARNm) de gènes "précoces" (à l'exception des virus à ARN sens positif), viral synthèse des protéines, assemblage possible de viral protéines, puis viral réplication du génome médiée par l'expression précoce ou régulatrice de protéines.
  • Chaque fois que l'hôte se divise, le viral le génome est également répliqué.

Étapes des infections virales

  • Viral l'infection implique l'incorporation de viral ADN dans une cellule hôte, réplication de ce matériel et libération des nouveaux virus.
  • Une fois à l'intérieur de la cellule, le viral la capside est dégradée et la viral l'acide nucléique est libéré, qui devient alors disponible pour la réplication et la transcription.
  • Le mécanisme de réplication dépend de la viral génome.
  • Les viral L'ARNm dirige la cellule hôte pour synthétiser viral enzymes et protéines de capside, et assembler de nouveaux virions.
  • Si une cellule hôte ne fournit pas les enzymes nécessaires à la viral réplication, viral les gènes fournissent l'information pour diriger la synthèse des protéines manquantes.

Attachement du virus et entrée du génome

  • L'attachement est un lien spécifique entre viral protéines de capside et récepteurs spécifiques à la surface cellulaire de l'hôte.
  • Viral les populations ne se développent pas par division cellulaire, car elles sont acellulaires.
  • L'attachement est un lien spécifique entre viral protéines de capside et récepteurs spécifiques à la surface cellulaire de l'hôte.
  • L'attachement au récepteur peut induire la viral protéine d'enveloppe à subir des changements qui entraînent la fusion de viral et des membranes cellulaires, ou des modifications des protéines de surface virales non enveloppées qui permettent au virus d'entrer.
  • C'est ce qu'on appelle souvent "viral entrée. « L'infection des cellules végétales et fongiques est différente de celle des cellules animales.

Génomes viraux

  • Les viral Le génome est le complément génétique complet contenu dans une molécule d'ADN ou d'ARN dans un virus.
  • Viral les maladies ont un impact énorme sur la santé humaine dans le monde entier.
  • Une énorme variété de structures génomiques peut être observée parmi les viral espèces en tant que groupe, elles contiennent plus de diversité génomique structurelle que les plantes, les animaux, les archées ou les bactéries.
  • Viral les génomes sont circulaires, comme chez les polyomavirus, ou linéaires, comme chez les adénovirus.
  • UNE viral le génome, quel que soit le type d'acide nucléique, est presque toujours soit à simple brin, soit à double brin.

Cycle réplicatif de la grippe A

  • Livrer le génome à un site où il peut produire de nouvelles copies de viral protéines et ARN
  • La protéine hémagglutinine fusionne le viral enveloppe avec la membrane de la vacuole.
  • Le canal ionique M2 permet aux protons de se déplacer à travers le viral enveloppe et acidifie le noyau du virus, ce qui fait que le noyau se dissimule et libère le viral ARN et protéines de noyau.
  • Nouvellement synthétisé viral les protéines sont soit sécrétées par l'appareil de Golgi sur la surface cellulaire (dans le cas de la neuraminidase et de l'hémagglutinine, étape 5b) soit transportées dans le noyau pour se lier à l'ARNv et former de nouveaux viral particules du génome (étape 5a).
  • L'ARNv et viral les protéines centrales quittent le noyau et pénètrent dans cette saillie membranaire (étape 6).

Fièvres hémorragiques virales classiques

  • Viral Les fièvres hémorragiques (FHV) sont un groupe de maladies causées par plusieurs familles distinctes de virus à ARN.
  • Les viral Les fièvres hémorragiques (ou hémorragiques) (FHV) sont un groupe diversifié de maladies animales et humaines qui peuvent être causées par cinq familles distinctes de virus à ARN : les familles Arenaviridae, Filoviridae, Bunyaviridae, Flaviviridae et Rhabdoviridae.
  • Ebola a cinq viral sous-types comprenant le Zaïre, le Soudan, Bundibugyo, la forêt de Tai (anciennement Côte d'Ivoire) et Reston.
  • Pour la plupart viral fièvres hémorragiques, il n'existe pas de traitement efficace autre que les soins de support.
  • Énumérez les types, les symptômes et les voies de transmission des viral fièvres hémorragiques
Sujets
  • Comptabilité
  • Algèbre
  • Histoire de l'art
  • La biologie
  • Entreprise
  • Calcul
  • Chimie
  • Communication
  • Économie
  • La finance
  • La gestion
  • Commercialisation
  • Microbiologie
  • La physique
  • Physiologie
  • Science politique
  • Psychologie
  • Sociologie
  • Statistiques
  • L'histoire des États-Unis
  • L'histoire du monde
  • L'écriture

Sauf indication contraire, le contenu et les contributions des utilisateurs sur ce site sont sous licence CC BY-SA 4.0 avec attribution requise.


Nous avons trouvé au moins 10 Liste de sites Web ci-dessous lors de la recherche avec liste des virus de la fièvre hémorragique sur le moteur de recherche

Liste des maladies VHF Fièvres hémorragiques virales (FHV) CDC

Cdc.gov AD : 11 PENNSYLVANIE: 18 Rang MOZ : 29

Fièvre hémorragique de Crimée-Congo Ebola (maladie à virus Ebola) Syndrome pulmonaire à hantavirus (SPH) Fièvre hémorragique avec syndrome rénal (FHSR)

Fièvres hémorragiques virales (FHV) CDC

Cdc.gov AD : 11 PENNSYLVANIE: 15 Rang MOZ : 27

  • UNE liste de ces virus apparaît dans le VSPB maladie index d'informations
  • La Division des maladies à transmission vectorielle, également au sein du Centre national des maladies infectieuses émergentes et zoonotiques, travaille avec le non-BSL-4 virus qui cause deux autres hémorragique fièvres, dengue fièvre hémorragique et jaune fièvre.

15.9F : Fièvres hémorragiques virales classiques

  • La famille des Flaviviridae comprend la dengue, le jaune fièvre, et deux virus dans le groupe d'encéphalite à tiques causant une VHF : Omsk virus de la fièvre hémorragique et la forêt de Kyasanur virus de la maladie
  • Transmission Par contact avec l'urine, les matières fécales, la salive ou le sang d'animaux hôtes tels que les rongeurs, les chauves-souris frugivores, les primates sous-humains et les céphalophes (antilope)

OMS Fièvres hémorragiques virales

Qui.int AD : 11 PENNSYLVANIE: 37 Rang MOZ : 51

  • Viral fièvres hémorragiques : QUI page sur le thème de la santé sur viral fièvres hémorragiques fournit des liens vers des descriptions d'activités, des rapports, des publications, des statistiques, des actualités, des multimédias et des événements, ainsi que des contacts et des partenaires de coopération dans les différents QUI programmes et bureaux travaillant sur ce sujet

Le CDC aide à identifier le virus derrière l'épidémie de fièvre hémorragique

Forbes.com AD : 14 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 68

Des séquences virales dans des échantillons de plusieurs individus infectés ont aidé l'équipe à placer Chapare dans le "Nouveau Monde". arénavirus collection — cousins ​​évolutifs de lié à la fièvre hémorragique

Fièvres hémorragiques : MedlinePlus

Medlineplus.gov AD : 15 PENNSYLVANIE: 23 Rang MOZ : 43

  • Résumé Les fièvres hémorragiques virales (FHV) sont un groupe de maladies causées par quatre familles de virus
  • Il s'agit notamment d'Ebola et de Marburg, de la fièvre de Lassa et de la fièvre jaune virus de la fièvre. Les VHF ont des caractéristiques communes : elles affectent de nombreux organes, elles endommagent les vaisseaux sanguins et elles affectent la capacité du corps à s'autoréguler.

CDC de la fièvre hémorragique virale (VHF)

  • Fièvre hémorragique virale (VHF) Périodes nationales de notification
  • État/sous-type à déclaration nationale d'année en année 2010 : Actuel : Fièvre hémorragique virale 2010 : Actuel : Crimée-Congo virus de la fièvre hémorragique: 2010 : Actuel : Ebola virus: 2010

Liste des médicaments contre la fièvre hémorragique

Drugs.com AD : 13 PENNSYLVANIE: 33 Rang MOZ : 53

  • Médicaments pour Fièvre hémorragique
  • Fièvre hémorragique est un syndrome qui survient dans les infections par un certain nombre de virus, y compris Dengue fièvre et Ebola fièvre
  • Les manifestations cliniques comprennent une forte fièvre, pétéchies éparses, saignements du tractus gastro-intestinal et d'autres organes, hypotension et état de choc.

Résumé de la fièvre hémorragique virale NNDSS

www.cdc.gov AD : 12 PENNSYLVANIE: 42 Rang MOZ : 62

  • Accès Fièvre hémorragique virale délais de notification nationaux et définitions de cas
  • Passer directement à la recherche Passer directement à A à Z liste Passer directement à la navigation Passer directement aux options de la page Passer directement au contenu du site
  • AVIS : Le système national de surveillance des maladies à déclaration obligatoire …

Symptômes et traitement de la fièvre hémorragique virale

Medicinenet.com AD : 19 PENNSYLVANIE: 36 Rang MOZ : 64

  • Certains virus cette cause fièvre hémorragique peut se propager d'une personne à une autre, une fois qu'une première personne a été infectée
  • Ebola, Marburg, Lassa et Crimée-Congo virus de la fièvre hémorragique sont des exemples
  • Ce type de transmission secondaire du virus peut se produire directement, par contact étroit avec des personnes infectées ou leurs fluides corporels.

Fièvre hémorragique d'Omsk Maladies génétiques et rares

La fièvre hémorragique d'Omsk (FHO), causée par le virus de la fièvre hémorragique d'Omsk (FHO), est une infection qui survient principalement dans les régions de la Sibérie occidentale de Omsk, Novossibirsk, Kourgan

Fièvre hémorragique virale – Épidémiologie

  • Hémorragique virale Les fièvres sont un groupe de maladies causées par virus
  • Ces virus vivent, pour la plupart, chez les rongeurs (par exemple, les rats et les souris) et les arthropodes (par exemple, les moustiques et les tiques)
  • Hémorragique virale les fièvres affectent plusieurs systèmes du corps et ont tendance à provoquer des hémorragies (saignements)
  • Cinq familles distinctes de virus causer hémorragique

Fièvres et maladies hémorragiques Encyclopedia.com

  • Il existe quatre groupes principaux de virus qui provoquent des maladies hémorragiques ou de la fièvre : les arénavirus, les filovirus, les bunya-virus et les flavivirus.
  • Les arénavirus causent la fièvre hémorragique argentine, la fièvre hémorragique bolivienne, la fièvre hémorragique associée à Sabia, la chorioméningite lymphocytaire, la fièvre hémorragique vénézuélienne et la fièvre de Lassa.

Virus de la maladie hémorragique du lapin (RHDV) House Rabbit Society

Lapin.org AD : 10 PENNSYLVANIE: 6 Rang MOZ : 29

  • Lapin Virus de la maladie hémorragique (RHDV) est une maladie hautement contagieuse maladie causée par un calicivirus qui affecte les lapins
  • Cela inclut les lapins européens sauvages et domestiques (Oryctolagus cuniculus), dont nos propres lapins domestiques sont les descendants.

Virus de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo

  • Crimée-Congo fièvre hémorragique (FCCH) virus est un agent transmis par les tiques qui a été définitivement reconnu pour la première fois en Crimée à la fin de la Seconde Guerre mondiale lorsque les troupes soviétiques sont revenues pour aider à la culture des terres infestées de tiques laissées en jachère pendant la guerre
  • 12, 13 L'agent s'appelait Crimée virus de la fièvre hémorragique et s'est par la suite avéré être

CDC de la fièvre hémorragique virale (VHF)

Détection de fièvre hémorragique virale (VHF) viral antigènes dans le sang par dosage immunoenzymatique (ELISA) détection d'antigène VHF viral isolement en culture cellulaire pour le sang ou les tissus Détection de VHF viral gènes utilisant la transcriptase inverse avec amplification par réaction en chaîne par polymérase (RT …


Transmission

En 1848, Nott proposa que la fièvre jaune était transmise par la piqûre d'un moustique. Cette proposition a été poussée plus loin et en 1900, Walter Reed a démontré la transmission de la fièvre jaune par les moustiques en utilisant des volontaires humains. En 1901, Walter Reed démontra que cette maladie était due à un agent filtrable. Ainsi, la fièvre jaune a été la première maladie humaine révélée être causée par un agent filtrable.
Les cycles de transmission du virus de la fièvre jaune et les interrelations écologiques de ses vecteurs et réservoirs sont complexes. Les humains sont infectés lorsque le virus est transmis à l'homme par les singes par les moustiques. Ce type de transmission est appelé transmission horizontale). Le modèle de transmission transovarienne est suivi chez le moustique vecteur (les moustiques peuvent transmettre le virus à leur génération suivante, également appelée transmission verticale). Trois cycles de transmission ont été reconnus, à savoir. cycle forestier enzootique, cycle de fièvre jaune de jungle et cycle de fièvre jaune urbaine (Narins 2003).
- Cycle forestier enzootique : les moustiques Haemagogus sont les principaux hôtes d'amplification du virus et les singes sont des hôtes vertébrés transitoires. Les singes connaissent une virémie de courte durée tandis que les moustiques restent infectés à vie et peuvent transmettre le virus à l'homme (lorsque les gens s'aventurent dans les forêts).
- Cycle de fièvre jaune de la jungle (ou cycle sylvatique) : Ce cycle est observé dans les forêts tropicales humides où les singes infectés transmettent le virus aux moustiques qui les piquent. Les infections humaines se produisent lorsque des moustiques forestiers infectés envahissent les zones voisines. Un seul être humain infecté peut transmettre la maladie à de nombreux autres et des poussées épidémiques peuvent en résulter. Les moustiques responsables de la transmission sont Haemagogus, Aedes simpsoni, Aedes aegypti, Aedes furcifer et Aedes africanus.
- Cycle de fièvre jaune urbaine : Ce cycle est exclusivement entretenu par Aedes aegypti. C'était la forme dominante de fièvre jaune dans les zones urbaines avant les vastes programmes de lutte contre les moustiques (Zuckerman 2009).


Nous avons trouvé au moins 10 Liste de sites Web ci-dessous lors de la recherche avec traitement de la fièvre hémorragique virale sur le moteur de recherche

Traitement des fièvres hémorragiques virales CDC et contrôle des infections

  • Fièvres hémorragiques virales: Traitement & Contrôle des infections
  • Directives provisoires pour la prise en charge des patients suspects Fièvre hémorragique virale en nous
  • 19 mai 2005 mise à jour des recommandations précédentes ( MMWR 1995 juin 3044 (25):475-479) Contrôle des infections pour virale Hémorragique Fièvres dans le cadre de la santé en Afrique.

Prise en charge des patients suspects de fièvre hémorragique virale

Cdc.gov AD : 11 PENNSYLVANIE: 35 Rang MOZ : 47

  • Le traitement est de soutien et peut nécessiter des soins intensifs
  • Il existe peu d'informations sur l'efficacité de antiviral médicaments ou plasma immunitaire pour prévenir ou améliorer Fièvre hémorragique Ebola
  • Ribavirine ne montre aucune activité in vitro.

Traitement des fièvres hémorragiques virales par voie intraveineuse

  • Les opérations du ministère de la Défense ont entraîné le déploiement de personnel dans des zones endémiques pour Fièvre hémorragique virale (VHF) : Fièvre hémorragique de Crimée-Congo (CCHF) ou fièvre de Lassa
  • Malheureusement, au-delà des soins de soutien, il n'existe aucun traitement approuvé pour traiter l'une ou l'autre de ces infections.

Fièvres hémorragiques virales (FHV) : symptômes, traitement

  • Le traitement consiste généralement à gérer les symptômes de la maladie et varie selon le virus impliqué
  • Il comprend souvent des fluides pour l'hydratation, administrés par voie intraveineuse (par une aiguille insérée dans une veine) ou par voie orale (par la bouche)
  • Quelles complications sont associées aux fièvres hémorragiques virales (FHV) ?

Traitement des fièvres hémorragiques virales par la ribavirine.

  • Traitement de fièvres hémorragiques virales avec de la ribavirine
  • PMID : 1421687 [PubMed - indexé pour MEDLINE]

Fièvres hémorragiques virales (FHV) CDC

Cdc.gov AD : 11 PENNSYLVANIE: 15 Rang MOZ : 31

  • Fièvres hémorragiques virales (FHV) désigne un groupe de maladies causées par plusieurs familles distinctes de virus
  • En général, le terme «fièvre hémorragique virale” est utilisé pour décrire un syndrome multisystémique sévère (multisystème en ce sens que plusieurs systèmes organiques du corps sont affectés).

Symptômes et traitement de la fièvre hémorragique virale

Medicinenet.com AD : 19 PENNSYLVANIE: 36 Rang MOZ : 61

Les patients atteints de fièvres hémorragiques virales ne reçoivent généralement qu'un traitement de soutien. Il n'existe aucun autre remède établi pour les fièvres hémorragiques virales.

Traitement et guérison de la fièvre hémorragique virale

  • Alors que mon fièvre n'est pas parti, l'hôpital traitement m'a laissé me sentir beaucoup mieux
  • Mais à bas la dengue fièvre hémorragique

Traitement et gestion des fièvres hémorragiques virales pédiatriques

  • Les 12 virus à ARN enveloppé distincts qui causent le plus fièvre hémorragique virale Les cas (VHF) appartiennent à 4 familles : Arenaviridae, Bunyaviridae, Filoviridae et Flaviviridae
  • La gravité de la maladie résultant de l'infection par ces agents varie considérablement, mais les manifestations les plus extrêmes comprennent une instabilité circulatoire, une augmentation de la perméabilité vasculaire

Fièvres hémorragiques virales : faire progresser le niveau de traitement

  • La gestion de fièvres hémorragiques virales (FHV) s'est principalement concentré sur des mesures strictes de contrôle des infections, tandis que les interventions cliniques standard qui sont fournies aux patients atteints d'autres affections potentiellement mortelles sont rarement proposées aux patients atteints de FHV
  • Malgré sa complexité, une bonne prise en charge clinique des FHV n'est ni futile ni dépourvue de justification scientifique.

Préparation aux urgences des CDC contre les fièvres hémorragiques virales

  • Fièvres hémorragiques virales: Informations sur la maladie/le virus
  • Soumission d'échantillons/tests en laboratoire
  • Ressources liées au bioterrorisme.

Fièvres hémorragiques virales Symptômes et traitement des

Iliveok.com AD : 11 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 72

  • Pathogénétique traitement de fièvre hémorragique virale, visant à la détoxification, la réhydratation et la correction des hémorragique syndrome, est le principal dans la plupart des cas de fièvres hémorragiques virales
  • Antiviral traitement de fièvre hémorragique virale avec la ribavirine est efficace dans fièvres hémorragiques virales, causée uniquement par certains virus des Arenaviridae et

Approches moléculaires pour le traitement des hémorragies

Virus causant fièvres hémorragiques chez l'homme appartiennent aux groupes de virus suivants : togavirus (Chikungunya), flavivirus (dengue, virus jaune fièvre, Maladie de la forêt de Kyasanur, Omsk fièvre hémorragique), arénavirus (argentin fièvre hémorragique, bolivien fièvre hémorragique, Lassa fièvre), filovirus (Ebola, Marburg), phlébovirus (Vallée du Rift fièvre), nairovirus (Crime-Congo fièvre hémorragique) et …


Maladies

Le diagnostic des maladies microbiennes fait appel à de nombreuses techniques pour aider à identifier et caractériser l'agent pathogène.

L'épiderme comprend cinq couches principales : le stratum corneum, le stratum lucidium, le stratum granulosum, le stratum spinosum et le stratum germinativum.

La flore cutanée, plus précisément appelée microbiome cutané ou microbiote cutané, sont les micro-organismes qui résident sur la peau.

Les infections cutanées bactériennes comprennent l'impétigo, l'érysipèle et la cellulite.

Les affections cutanées liées au virus comprennent les boutons de fièvre, le zona et les verrues.

Les maladies cutanées fongiques courantes comprennent le pied d'athlète, la démangeaison et la teigne.

Les parasites peuvent provoquer des infections cutanées et les exemples courants incluent l'éruption rampante, les poux et la gale.

De nombreuses structures de l'œil humain, telles que la cornée et la fovéa, traitent la lumière afin qu'elle puisse être déchiffrée par des bâtonnets et des cônes dans la rétine.

Un petit nombre de bactéries sont normalement présentes dans la conjonctive.

La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive, le plus souvent due à une infection.

Les champignons et les virus tels que l'herpès simplex peuvent provoquer des infections oculaires.

La fonction principale du système nerveux est de coordonner et de contrôler les différentes fonctions de notre corps.

Le SNC comprend le cerveau et la moelle épinière, tandis que le SNP est un réseau de nerfs reliant le corps au cerveau et à la moelle épinière.

La méningite est une inflammation des membranes protectrices recouvrant le cerveau et la moelle épinière, connues collectivement sous le nom de méninges.

Le botulisme est une maladie paralytique rare mais parfois mortelle causée par la toxine botulique produite par la bactérie Clostridium botulinum.

La lèpre, également connue sous le nom de maladie de Hansen, est une maladie bactérienne chronique causée par Mycobacterium leprae et Mycobacterium lepromatosis.

Le tétanos est une condition médicale caractérisée par une contraction prolongée des fibres musculaires squelettiques.

La toxine botulique est une protéine et une neurotoxine qui bloque la transmission neuromusculaire en diminuant la libération d'acétylcholine.

La rage est une maladie virale qui provoque une encéphalite aiguë chez les animaux à sang chaud.

La poliomyélite est une infection par le virus de la poliomyélite qui affecte les motoneurones du système nerveux central.

Les hantavirus sont des virus à ARN de sens négatif qui conduisent parfois à une fièvre hémorragique avec syndrome rénal chez l'homme.

L'encéphalite arbovirale (gonflement aigu du cerveau) est causée par un groupe de virus transmis par les arthropodes.

Rickettsia est un genre de bactéries qui peuvent être transmises par des arthropodes vecteurs à l'homme, provoquant des maladies.

La maladie de Lyme est causée par une bactérie du genre Borrelia.

Le virus du Nil occidental est un arbovirus transmis par les moustiques que l'on trouve dans les régions tempérées et tropicales du monde.

La peste est une maladie infectieuse causée par une bactérie à Gram négatif en forme de bâtonnet Yersinia pestis.

La cryptococcose est une maladie causée par des champignons qui peut être mortelle.

La maladie du sommeil est causée par un protozoaire transmis par la mouche tsé-tsé.

La méningo-encéphalite amibienne est une infection du système nerveux central souvent mortelle causée par Naegleria fowleri.

L'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) est une maladie neurodégénérative mortelle chez les vaches.

La variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (vMCJ) est un trouble neurologique mortel causé par des prions.

Le syndrome de fatigue chronique (SFC) est le syndrome de fatigue persistante le plus courant qui affecte les gens.

Le système lymphatique joue un rôle important dans la fonction immunitaire, l'absorption des acides gras et l'élimination du liquide interstitiel des tissus.

Le système cardiovasculaire et le système lymphatique sont tous deux sensibles aux maladies causées par des micro-organismes.

Le système lymphatique est constitué de vaisseaux lymphatiques et d'organes lymphoïdes associés.

Le système circulatoire a une défense contre les envahisseurs microbiens sous la forme du système lymphatique.

Le choc septique survient lorsque la réponse du corps à une infection (septicémie) entraîne une hypotension potentiellement mortelle.

L'endocardite bactérienne est une infection de la surface interne du cœur ou des valves cardiaques causée par la présence de bactéries dans le sang.

Le rhumatisme articulaire aigu est une maladie inflammatoire qui peut se développer comme une complication d'une angine streptococcique insuffisamment traitée.

La tularémie est une infection causée par les bactéries Gram-négatives Francisella tularensis.

La brucellose est une maladie infectieuse qui survient à la suite d'un contact avec des animaux porteurs de Brucella bactéries.

La fièvre charbonneuse est une maladie infectieuse rare causée par Bacillus anthracis qui peut se propager des animaux aux humains.

La gangrène est une maladie grave et potentiellement mortelle qui survient lorsqu'une masse considérable de tissus corporels meurt.

Le lymphome de Burkitt est une forme à croissance très rapide de lymphome non hodgkinien, un cancer du système lymphatique.

La mononucléose est une maladie infectieuse causée par le virus d'Epstein-Barr (EBV) et se traduit par des symptômes pseudo-grippaux.

Le virus d'Epstein-Barr (EBV) fait partie de la famille des herpèsvirus et est surtout connu comme la cause de la mononucléose infectieuse.

Le cytomégalovirus (CMV) est un type d'herpèsvirus qui affecte principalement les nourrissons et les personnes immunodéprimées.

Le chikungunya (CHIKV) est une maladie virale transmise par les moustiques qui provoque de la fièvre et des douleurs articulaires sévères.

Les fièvres hémorragiques virales (FHV) sont un groupe de maladies causées par plusieurs familles distinctes de virus à ARN.

À mesure que l'habitation humaine s'étend, de nouvelles fièvres hémorragiques virales infectent les humains.

La maladie de Chagas est causée par le parasite protozoaire Trypanosoma cruzi et transmis via le bug reduviid.

La toxoplasmose est une maladie parasitaire causée par le protozoaire Toxoplasma gondii et son cycle de vie exige un hôte définitif qui sont les chats.

Le paludisme est une maladie infectieuse transmise par les moustiques qui affecte les humains et d'autres animaux causée par diverses espèces du protiste Plasmodium.

La leishmaniose est causée par le parasite protozoaire Leishmania et se présente sous deux formes : la leishmaniose cutanée ou viscérale.

La babésiose est une maladie parasitaire semblable au paludisme causée par une infection par Babesia, un parasite transmis aux hôtes humains par les tiques.

La schistosomiase est une maladie parasitaire causée par diverses espèces de trématodes ou « douves », qui appartiennent au genre Schistosome.

La démangeaison du nageur est le résultat d'une réaction immunitaire en réponse à la pénétration de la peau par un schistosome.

Le système respiratoire comprend les poumons, les voies respiratoires et les muscles respiratoires. La ventilation est la vitesse à laquelle le gaz entre ou sort du poumon.

Les maladies aéroportées sont caractérisées par des maladies qui se transmettent par voie aérienne via la présence d'un agent pathogène.

La pharyngite est une inflammation de la gorge qui a de nombreuses causes, dont certaines sont des infections bactériennes.

La scarlatine est causée par un bactériophage qui infecte Streptococcus pyogenes.

La diphtérie est une infection des voies respiratoires supérieures qui est en grande partie bénigne à moins qu'elle ne soit traitée, à partir de laquelle des toxines très nocives sont produites.

L'otite moyenne, ou mal d'oreille, est l'inflammation de l'oreille moyenne et est souvent due à des infections bactériennes.

La coqueluche, plus communément appelée coqueluche, est une infection bactérienne des voies respiratoires supérieures.

La tuberculose est une maladie bactérienne infectieuse courante, et dans de nombreux cas mortelle, qui affecte principalement les poumons.

La pneumonie est une maladie pulmonaire inflammatoire qui peut entraîner des problèmes respiratoires, souvent causés par des infections bactériennes.

Le rhume est causé par plusieurs virus différents et est l'infection virale humaine la plus courante.

La pneumonie virale, l'une des deux principales causes de pneumonie, touche plus fréquemment les enfants.

Le virus respiratoire syncytial humain (VRS) provoque des infections des voies respiratoires chez l'homme.

La grippe est une maladie infectieuse causée par des virus à ARN de la famille des Orthomyxoviridae qui affecte les oiseaux et les mammifères.

L'histoplasmose est une maladie causée par le champignon Histoplasma capsulatum.

La coccidioïdomycose est une maladie fongique causée par Coccidioïdes immitis ou C. posadasii.

La pneumonie à Pneumocystis (PCP) ou pneumocystose est une forme de pneumonie causée par le champignon Pneumocystis jirovecii ressemblant à une levure.

La blastomycose est une infection fongique causée par l'organisme Blastomyces dermatitidis.

La sporotrichose est une maladie causée par le champignon Sporothrix schenckii.

Le tractus gastro-intestinal humain fait référence à l'estomac et à l'intestin, et parfois à toutes les structures de la bouche à l'anus.

La flore intestinale est constituée de micro-organismes qui vivent dans le tube digestif des animaux et constituent le plus grand réservoir de la flore humaine.

La bouche contient une grande variété de bactéries buccales, mais on pense que seules quelques espèces spécifiques de bactéries causent des infections des dents et des gencives.

La carie dentaire provoque une déminéralisation des tissus durs et une destruction de la matière organique de la dent.

Les lésions inflammatoires induites par les plaques constituent la grande majorité des maladies parodontales, qui se divisent en parodontites ou gingivites.


la quantité de masse cérébrale dépassant celle liée à la masse corporelle totale d'un animal

Encéphalite arbovirale

  • Arboviral encéphalite sont un groupe de virus transmis par les arthropodes qui causent encéphalite (gonflement aigu du cerveau).
  • Arboviral encéphalite se trouvent dans de nombreux endroits à travers le monde, et comprennent la Californie encéphalite, Japonais encéphalite, St.
  • Louis encéphalite, transmis par les tiques encéphalite, et la fièvre du Nil occidental.
  • Tiques encéphalite (TBE) est une maladie infectieuse du système nerveux central.
  • Les tiques ovines (Ixodes ricinus) comme cette femelle engorgée transmettent encéphalite.

Virus du Nil occidental

  • C'était jusqu'à ce qu'une épidémie en Algérie en 1994, avec des cas de virus du Nil occidental encéphalite, et la première grande épidémie en Roumanie en 1996, avec un nombre élevé de cas de maladie neuroinvasive.
  • Discuter des causes, des symptômes et des maladies (West Nile encéphalite, méningite, méningo-encéphalite et poliomyélite) causées par le virus du Nil occidental (VNO)

Rage

  • La rage est une maladie virale qui provoque des encéphalite chez les animaux à sang chaud.
  • La rage est une maladie virale qui provoque des encéphalite (inflammation du cerveau) chez les animaux à sang chaud.

Fièvres hémorragiques virales classiques

  • La famille des Flaviviridae comprend la dengue, la fièvre jaune et deux virus transmis par les tiques. encéphalite groupe qui cause la FHV : virus de la fièvre hémorragique d'Omsk et virus de la maladie de la forêt de Kyasanur.

Champignons

  • Cryptococcus neoformans provoque des formes sévères de méningite et de méningo-encéphalite chez les patients infectés par le VIH et atteints du SIDA.

Homo précoce

Transmission des maladies infectieuses

  • Les vecteurs biologiques sont souvent responsables de graves maladies transmises par le sang, telles que le paludisme, les virus encéphalite, la maladie de Chagas, la maladie de Lyme et la maladie du sommeil africaine.

Maladies infectieuses émergentes et réémergentes

  • Cependant, il y a eu une épidémie en Algérie en 1994, avec des cas de VNO causés encéphalite, et la première grande épidémie en Roumanie en 1996, avec un nombre élevé de cas de maladie neuroinvasive.

Génomes viraux dans la nature

Maladie de Lyme

Sujets
  • Comptabilité
  • Algèbre
  • Histoire de l'art
  • La biologie
  • Entreprise
  • Calcul
  • Chimie
  • Communication
  • Économie
  • La finance
  • La gestion
  • Commercialisation
  • Microbiologie
  • La physique
  • Physiologie
  • Science politique
  • Psychologie
  • Sociologie
  • Statistiques
  • L'histoire des États-Unis
  • L'histoire du monde
  • L'écriture

Sauf indication contraire, le contenu et les contributions des utilisateurs sur ce site sont sous licence CC BY-SA 4.0 avec attribution requise.


Exemples de fièvre jaune dans les sujets suivants :

Inoculation d'animaux vivants

Fièvres hémorragiques virales classiques

  • Tous les types de VHF se caractérisent par fièvre et les troubles de la coagulation et tous peuvent évoluer vers un niveau élevé fièvre, le choc et la mort dans de nombreux cas.
  • La famille des Arenaviridae comprend les virus responsables de Lassa fièvre, virus Lujo, hémorragique argentine, bolivienne, brésilienne et vénézuélienne fièvres.
  • La famille des Flaviviridae comprend la dengue, jaunefièvre , et deux virus du groupe de l'encéphalite à tiques qui causent la FHV : Omsk hemorrhagic fièvre virus et le virus de la maladie de la forêt de Kyasanur.
  • Les signes et symptômes des FHV comprennent fièvre and bleeding diathesis.
  • The only licensed vaccine available is for jaunefièvre.

Vaccine Safety

  • Vaccines carry risks, ranging from rashes or tenderness at the site of injection to fièvre-associated seizures.
  • Vaccines carry risks, ranging from rashes or tenderness at the site of injection to fièvre-associated seizures called febrile convulsions and dangerous infections in those with compromised immune systems.
  • These include current smallpox vaccines that cannot safely be given to immunocompromised people the tuberculosis vaccine, which is not recommended for HIV-positive infants and the jaune-fièvre vaccine, which puts elderly people at particular risk of a jaune-fièvre-like illness.

Arthropods as Vectors

  • Additional examples of mosquitoes include the Aedes mosquito which is a vector for avian malaria, dengue fièvre, et jaunefièvre.

Leptospirosis

  • Leptospirosis (also known as Weil's Syndrome, canicola fièvre, canefield fièvre, nanukayami fièvre, 7 jours fièvre, Rat Catcher's Yellows, Fort Bragg fièvre, black jaundice, and Pretibial fièvre) is caused by bacteria of the genus Leptospira, and affects humans as well as other animals.
  • Symptoms can range from none to mild such as headaches, muscle pains, and fevers to severe with bleeding from the lungs or meningitis.
  • If the infection causes the person to turn jaune, have kidney failure and bleeding it is then known as Weil's disease.

Safety in the Microbiology Laboratory

  • Bacteria and viruses that cause only mild disease to humans, or are difficult to contract via aerosol in a lab setting, such as hepatitis A, B, and C, influenza A, Lyme disease, salmonella, mumps, measles, scrapie, dengue fièvre, and HIV.
  • Bacteria and viruses that can cause severe to fatal disease in humans, but for which vaccines or other treatments exist, such as anthrax, West Nile virus, Venezuelan equine encephalitis, SARS virus, tuberculosis, typhus, Rift Valley fièvre, Rocky Mountain spotted fièvre, jaunefièvre, and malaria.
  • Viruses and bacteria that cause severe to fatal disease in humans, and for which vaccines or other treatments are not available, such as Bolivian and Argentine hemorrhagic fevers, Dengue hemorrhagic fièvre, Marburg virus, Ebola virus, hantaviruses, Lassa fièvre virus, Crimean-Congo hemorrhagic fièvre, and other hemorrhagic diseases.

Scarlet Fever

  • Scarlet fièvre is caused by a bacteriophage that infects Streptococcus pyogenes.
  • Scarlet fièvre is an infectious disease which most commonly affects 4-8 year-old children.
  • Symptoms include sore throat, fièvre, and a characteristic red rash .
  • Scarlet fièvre is caused by secretion of pyrogenic (fièvre inducing) exotoxins by the infected Streptococcus.
  • The rosy cheeks and white area around the mouth are typical symptoms of scarlet fièvre.

Typhoid Fever

  • Typhoid fièvre, also known as typhoid, is a common, worldwide bacterial disease.
  • The disease has been known by many names, such as gastric fièvre, abdominal typhus, infantile remittant fièvre, slow fièvre, nervous fièvre or pythogenic (originating from filth or putrefaction) fièvre.
  • This delirium gives typhoid its nickname of "nervous fièvre".
  • Typhoid fièvre in most cases is not fatal.
  • Summarize the four stages of untreated typhoid fièvre and methods of preventing it

Brucellosis (Undulant Fever)

  • Brucellosis, also called Bang's disease, Crimean fièvre, Gibraltar fièvre, Malta fièvre, Maltese fièvre, Mediterranean fièvre, rock fièvre, or undulant fièvre, is a highly-contagious zoonosis caused by ingestion of unsterilized milk or meat from infected animals or close contact with their secretions.
  • Brucellosis induces inconstant fevers, sweating, weakness, anaemia, headaches, depression, and muscular and bodily pain.
  • In the first stage of the disease, septicemia occurs and leads to the classic triad of undulant fevers, sweating (often with characteristic smell, likened to wet hay), and migratory arthralgia and myalgia.

Rheumatic Fever

  • Rheumatic fièvre is an inflammatory disease that can develop as a complication of inadequately treated strep throat.
  • Rheumatic fièvre is an inflammatory disease that occurs following a Streptococcus pyogenes infection, such as streptococcal pharyngitis (strep throat) or scarlet fièvre, that affects the peri-arteriolar connective tissue.
  • However the antibodies may also react against the myocardium and joints, producing the symptoms of rheumatic fièvre.
  • Acute rheumatic fièvre is treated with antibiotics and anti-inflammatory medications such as aspirin and corticosteroids.
  • Last century, infections by S. pyogenes claimed many lives especially since the organism was the most important cause of puerperal fièvre and scarlet fièvre.
Sujets
  • Comptabilité
  • Algèbre
  • Histoire de l'art
  • La biologie
  • Entreprise
  • Calcul
  • Chimie
  • Communication
  • Économie
  • La finance
  • La gestion
  • Commercialisation
  • Microbiologie
  • La physique
  • Physiologie
  • Science politique
  • Psychologie
  • Sociologie
  • Statistiques
  • L'histoire des États-Unis
  • L'histoire du monde
  • L'écriture

Sauf indication contraire, le contenu et les contributions des utilisateurs sur ce site sont sous licence CC BY-SA 4.0 avec attribution requise.


Yellow Research Papers Samples For Students

Submit your old papers to our essay database and help fellow students to learn from example.

This is your chance to pay it forward!

FULL-TEXT SAMPLES & UNLIMITED DOWNLOADS

  • Flexible & affordable pricing
  • Convenient navigation and 24/7 support
  • Over 1 MILLION samples on any topic
  • Journal Essays
  • Evidence Essays
  • Security Essays
  • Journalism Essays
  • Books Essays
  • Teenagers Essays
  • Planning Essays
  • Risk Essays
  • Growth Essays
  • War Essays
  • Instance Essays
  • Employment Essays
  • Goals Essays
  • Press Essays
  • Exercise Essays
  • Situation Essays
  • Religion Essays
  • Competition Essays
  • Value Essays
  • Decision Essays
  • Understanding Essays
  • England Essays
  • Discrimination Essays
  • School Essays
  • Vehicles Essays
  • Population Essays
  • Youth Essays
  • Al Essays
  • Body Essays
  • Age Essays
  • Reason Essays
  • Influence Essays
  • Aliens Essays
  • Food Essays
  • Strategies Essays
  • Teamwork Essays
  • Challenges Essays
  • Poverty Essays
  • Supreme Court Essays
  • Production Essays
  • Entrepreneurship Essays
  • Men Essays
  • Present Essays
  • Death Essays
  • Job Essays
  • Economy Essays
  • Focus Essays
  • Ability Essays
  • Effect Essays
  • Banking Essays
  • Science Essays
  • Practice Essays
  • Teaching Essays
  • Treatment Essays
  • Trade Essays
  • Emotions Essays
  • Idea Essays
  • Home Essays
  • Bullying Essays
  • Poor Essays
  • Design Essays
  • Water Essays
  • Elections Essays
  • Infrastructure Essays
  • City Essays
  • Model Essays
  • Shopping Essays
  • Corporation Essays
  • Art Essays
  • Sense Essays
  • Concept Essays
  • Friendship Essays
  • Evaluation Essays
  • Profession Essays
  • Face Essays
  • Disaster Essays
  • Team Essays
  • Professionalism Essays
  • Despite Essays
  • Confidentiality Essays
  • Disabilities Essays
  • Structure Essays
  • Victimology Essays
  • Importance Essays
  • Sales Essays
  • President Essays
  • Health Care Essays
  • Europe Essays
  • Developing Essays
  • Patient Essays
  • Middle East Essays
  • Choice Essays
  • Income Essays
  • Achieve Essays
  • Citizenship Essays
  • Computers Essays
  • Writing Essays
  • Perception Essays
  • Wealth Essays
  • Stress Essays

Submit your old papers to our essay database and help fellow students to learn from example.


  • ypertension
  • diastolic pressure
  • primary (essential) hypertension
  • couler
  • pression
  • secondary hypertension
  • la résistance
  • vasodilatation
  • hypertension
  • systolic pressure
  • myocardial infarction (heart attacks)
  • vasoconstriction

Extremes in Blood Pressure

  • Chronically elevated blood pressure is called hypertension, while chronically low blood pressure is called hypotension.
  • Blood pressures above this are classed as hypertension and those below are hypotension, both considered medical conditions.
  • Hypotension is a medical condition in which the blood pressure in the arteries is reduced below 100/60 mmHg.
  • Hypotension is best understood as a physiological state rather than a disease and is often associated with shock, though not necessarily indicative of it.
  • For some people who exercise and are in top physical condition, hypotension is a sign of good health and fitness.

Hantavirus

  • The symptoms of HFRS can be split into five phases: febrile, hypotensive, oliguric, diuretic, and convalescent.
  • Les hypotensive phase occurs when the blood platelet levels drop, and can lead to tachycardia and hypoxemia.
  • Paraphrase the causes of hantavirus and the phases of symptoms: febrile, hypotensive, oliguric, diuretic and convalescent

Types of Shock

  • Septic shock is the most common cause of distributive shock and is caused by an overwhelming systemic infection that cannot be cleared by the immune system, resulting in vasodilation and hypotension.
  • Anaphylactic shock is caused by a severe reaction to an allergen, leading to the release of histamine that causes widespread vasodilation and hypotension.
  • Neurogenic shock arises due to damage to the central nervous system, which impairs cardiac function by reducing heart rate and loosening the blood vessel tone, resulting in severe hypotension.

Measuring Blood Pressure

  • Low blood pressure, or hypotension, is indicated when the systolic number is persistently below 90 mmHg.

Adrenal Gland Disorders

  • If not treated, adrenal insufficiency may result in severe abdominal pains, diarrhea, vomiting, profound muscle weakness and fatigue, depression, extremely low blood pressure (hypotension), weight loss, kidney failure, changes in mood and personality, and shock (adrenal crisis).
  • Symptoms may also include weakness, tiredness, dizziness, low blood pressure that falls further when standing (orthostatic hypotension), cardiovascular collapse, muscle aches, nausea, vomiting, and diarrhea.

Noncholera Vibrios

  • Medical therapy consists of the following: prompt initiation of effective antibiotic therapy (doxycycline or a quinolone), intensive medical therapy with aggressive fluid replacement, vasopressors for hypotension and septic shock, early fasciotomy within 24 hours after development of clinical symptoms in patients with necrotizing fasciitis, early debridement of the infected wound, expeditious and serial surgical evaluation and intervention to prevent rapid deterioration, especially in patients with necrotizing fasciitis or compartment syndrome.

Classic Viral Hemorrhagic Fevers

  • Manifestations of VHF often also include flushing of the face and chest, petechiae, frank bleeding, edema, hypotension, and shock.

Plague

  • Septicemic plague is a deadly blood infection symptoms include hypotension, hepatosplenomegaly, delirium, seizures in children, shock, lethargy, and fever.
  • Symptoms include fever, chills, coughing, chest pain, dyspnea, hemoptysis, lethargy, hypotension, and shock.

Péricardite

  • Other physical signs include a patient in distress, positional chest pain, diaphoresis (excessive sweating), and possibility of heart failure in form of precardial tamponade causing pulsus paradoxus, and the Beck's triad of hypotension (due to decreased cardiac output), distant (muffled) heart sounds, and JVD (jugular vein distention).
  • This can be seen in patients who are experiencing the classic signs of pericarditis but then show signs of relief, and progress to show signs of cardiac tamponade which include decreased alertness and lethargy, pulsus paradoxus (decrease of at least 10 mmHg of the systolic blood pressure upon inspiration), hypotension (due to decreased cardiac index), JVD (jugular vein distention from right sided heart failure and fluid overload), distant heart sounds on auscultation, and equilibration of all the diastolic blood pressures on cardiac catheterization due to the constriction of the pericardium by the fluid.

Syncope

  • Syncope, the medical term for fainting, is defined as a transient loss of consciousness and postural tone characterized by rapid onset, short duration, and spontaneous recovery due to global cerebral hypoperfusion that most often results from hypotension.
Sujets
  • Comptabilité
  • Algèbre
  • Histoire de l'art
  • La biologie
  • Entreprise
  • Calcul
  • Chimie
  • Communication
  • Économie
  • La finance
  • La gestion
  • Commercialisation
  • Microbiologie
  • La physique
  • Physiologie
  • Science politique
  • Psychologie
  • Sociologie
  • Statistiques
  • L'histoire des États-Unis
  • L'histoire du monde
  • L'écriture

Sauf indication contraire, le contenu et les contributions des utilisateurs sur ce site sont sous licence CC BY-SA 4.0 avec attribution requise.