Informations

Qu'est-ce qui provoque l'apparition d'éruptions cutanées dans des parties spécifiques du corps sans déclencheur spécifique à un site ?

Qu'est-ce qui provoque l'apparition d'éruptions cutanées dans des parties spécifiques du corps sans déclencheur spécifique à un site ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Pourquoi les éruptions cutanées apparaissent-elles de manière aléatoire à des emplacements très spécifiques (et pas à d'autres), sans déclencheurs spécifiques à l'emplacement ? Par exemple, s'il s'agit d'un problème systémique, il devrait également être distribué à d'autres zones du corps.


À quoi ressemble une éruption cutanée liée au VIH ?

Une éruption cutanée peut être un symptôme précoce du VIH, mais le VIH peut également augmenter le risque de développer différents types d'éruptions cutanées.

Les personnes qui développent une éruption cutanée et pensent avoir été exposées au VIH doivent consulter un médecin. Si une infection par le VIH est présente, un traitement peut aider à la gérer efficacement.

Le VIH se transmet d'une personne à une autre lorsque les fluides corporels entrent en contact les uns avec les autres. Ceux-ci comprennent le sang, le sperme, les fluides rectaux et vaginaux et le lait maternel.

L'exposition au VIH peut se produire si une personne a des relations sexuelles ou partage des seringues avec une personne infectée par le virus.

Partager sur Pinterest Crédit Image: Hello World/Getty Images

Aucune éruption cutanée n'est spécifique au VIH. Comme le VIH entraîne des changements dans le système immunitaire, il peut déclencher diverses réactions cutanées.

Cependant, l'éruption qui survient à un stade précoce implique généralement des imperfections plates rougies, décolorées ou rougeâtres qui ne démangent pas, selon une source.

Une éruption cutanée peut être un signe précoce du VIH, survenant à la suite d'une séroconversion. Il s'agit du stade aigu ou précoce du VIH, qui survient dans les 1 à 2 semaines suivant l'exposition au virus.

Pendant la séroconversion ou le stade aigu du VIH, le corps produit des anticorps contre le virus. Entre la moitié et 80 à 90 % de toutes les personnes vivant avec le VIH présentent des symptômes pseudo-grippaux à ce stade et certaines personnes peuvent développer une éruption cutanée.

Parfois, une éruption cutanée est le seul symptôme du VIH, mais comme le VIH a un impact sur le système immunitaire, il existe souvent d'autres symptômes également.

Les premiers symptômes d'une infection par le VIH qui peuvent survenir en même temps qu'une éruption cutanée comprennent :

  • douleurs musculaires
  • des frissons
  • sueurs nocturnes
  • gorge irritée
  • se sentant généralement mal
  • une fièvre
  • des ganglions lymphatiques enflés
  • épuisement
  • ulcères de la bouche

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), ces symptômes peuvent apparaître 2 à 4 semaines après l'exposition et durer entre quelques jours et plusieurs semaines.

Toute personne qui éprouve ces symptômes après une exposition possible au VIH devrait demander des conseils sur le dépistage.

Si une éruption cutanée survient comme symptôme du stade aigu du VIH, elle disparaîtra généralement car le système immunitaire produit des anticorps contre le VIH.

Après cela, cependant, si une personne ne prend pas de médicaments pour contrôler le VIH, elle peut avoir un risque plus élevé de développer d'autres éruptions cutanées et problèmes de peau. C'est parce que le VIH conduit à un système immunitaire affaibli.

Lorsque le système immunitaire est compromis, il devient plus facile pour les virus, les champignons, les bactéries, les parasites et d'autres causes de déclencher une éruption cutanée.

Les conditions qui peuvent apparaître avec des symptômes cutanés comprennent :

  • Molluscum ecthyma
  • furoncles et anthrax
  • verrues, verrues et papules
  • cancer de la peau autre que le mélanome
  • cellulite
  • intertrigo
  • muguet
  • psoriasis
  • dermatite séborrhéique
  • impétigo bulleux
  • réactions médicamenteuses
  • gale
  • eczéma
  • dermatite

Dans certains cas, le traitement du VIH peut déclencher une réaction allergique cutanée.

Les images suivantes montrent ici certaines façons dont le VIH peut affecter la peau.

Une éruption cutanée qui apparaît pendant la séroconversion disparaîtra généralement sans intervention, mais d'autres types d'éruptions cutanées peuvent survenir plus tard.

Les éruptions cutanées liées au VIH varient considérablement. Le risque de développer une éruption cutanée dépendra de facteurs tels que :

  • santé globale
  • utilisation de médicaments antirétroviraux
  • accès aux soins médicaux
  • exposition à des affections cutanées contagieuses

Affections cutanées chroniques

Avec le temps, d'autres éruptions cutanées peuvent se développer en raison de maladies chroniques, telles que l'herpès et le psoriasis. Ce sont des affections à long terme qui ne disparaissent pas complètement, bien que les symptômes puissent s'améliorer ou disparaître pendant un certain temps.

La gravité de chaque épidémie varie mais dépend en partie de la fonction immunitaire. Certains médicaments, tels que les médicaments antiviraux contre l'herpès, peuvent réduire la gravité de chaque épidémie.

Affections cutanées aiguës

Les éruptions cutanées résultant d'une infection disparaîtront avec un traitement approprié.

Cependant, en raison de l'impact du VIH sur le système immunitaire, les infections peuvent devenir plus probables. Une éruption cutanée précédente peut réapparaître ou une nouvelle peut apparaître.

Éruptions cutanées liées aux médicaments

Les médicaments pour traiter le VIH peuvent parfois déclencher une éruption cutanée. Toute personne qui pense avoir une éruption cutanée due à ses médicaments devrait en parler à un membre de son équipe de soins. Il est souvent possible de passer à un autre médicament.

Il est essentiel de consulter un médecin avant de changer ou d'arrêter un traitement.

La prise de médicaments antiviraux maintient les niveaux viraux bas et réduit l'impact du VIH sur le système immunitaire. De nombreuses personnes peuvent désormais mener une vie saine avec le VIH, mais il est essentiel de suivre le plan de traitement.


097 : Vos éruptions cutanées sont-elles déclenchées par une sensibilité au salicylate ? [TRANSCRIPTION COMPLÈTE]

Bienvenue à l'épisode #97 du Healthy Skin Show !

Dans l'épisode d'aujourd'hui, je voulais vous parler des composés phytochimiques appelés salicylates.

Si vous souffrez d'éruptions cutanées depuis un certain temps, vous avez peut-être entendu parler du régime pauvre en salicylate et certaines personnes vous ont peut-être suggéré d'essayer.

La question est de savoir si cela vaut la peine d'essayer le régime et qu'est-ce que la réaction aux salicylates Vraiment méchant?

Si vous ne pouvez pas tolérer les salicylates, vous serez probablement surpris car ce n'est pas ce que pensent la plupart des gens.

Que sont les salicylates ?

Avant d'aller plus loin, parlons de ce que sont les salicylates !

Les salicylates sont des composés phytochimiques naturels qui existent dans les plantes. Certains aliments végétaux contiennent une plus grande quantité de salicylates.

La quantité de salicylates présente dans les aliments n'est pas le résultat de la cuisson d'un certain type d'aliments pendant un certain temps.

Ce n'est pas non plus quelque chose qui est pulvérisé sur la plante pendant qu'elle est cultivée par un agriculteur comme un engrais ou une sorte d'herbicide. Il se produit naturellement à l'intérieur de la plante elle-même.

Prenons l'exemple des pommes de terre blanches : elles sont considérées comme riches en salicylates ! Une exception que beaucoup de gens ignorent est que les salicylates sont concentrés dans la peau. Enlever la peau réduit en fait la teneur en salicylate de la chair de la pomme de terre à un faible niveau.

Lorsque vous regardez en ligne, certains sites Web prétendent que les salicylates sont vraiment mauvais pour vous ou même toxiques ! Dans certains cas, j'ai vu des sites Web prétendre que les salicylates vous tueraient et ce n'est pas le cas.

Les salicylates sont (pour la plupart) naturellement présents dans les plantes (fruits et légumes) à une exception près. L'aspirine (et tout médicament contenant de l'aspirine) contient de l'acide salicylique comme ingrédient principal.

L'aspirine est la version pharmaceutique de l'agent botanique appelé écorce de saule. L'écorce de saule, lorsqu'elle est digérée dans votre intestin, produit de l'acide salicylique.

Les salicylates dans les aliments sont-ils mauvais pour vous (et vos éruptions cutanées) ?

Donc, si l'acide salicylique ou les salicylates sont d'origine naturelle, alors peuvent-ils être mauvais pour vous?

Eh bien, il est possible d'avoir un allergie aux salicylates potentiellement se retrouver avec l'anaphylaxie. Mais c'est un très petit nombre de personnes.

Lorsque nous discutons des salicylates en termes d'éruptions cutanées et de changements alimentaires, nous parlons de sensibilité aux salicylates ou intolérance aux salicylates.

Et c'est là que les choses deviennent un peu troubles car être sensible aux salicylates signifie que tu n'as pas de problème intestinal.

Vous avez un problème de détoxification du foie.

Nous sommes habitués à considérer les intolérances et les sensibilités comme un problème alimentaire, digestif, mais dans ce cas particulier, ce n'est pas exact.

Les salicylates ne sont pas des protéines qui seraient normalement à l'origine d'une sensibilité ou d'une intolérance. Ils ne sont pas traités dans le système digestif de la même manière que les protéines le sont généralement.

Parce qu'ils sont un phytochimique, ils vont au foie qui finira par les traiter.

Donc si vous réagissez aux salicylates, c'est un indice que votre foie a besoin de soutien… pas que vous ayez un problème intestinal.

Cela ne signifie pas non plus que votre foie doit être détoxifié. Il existe des voies de détoxification naturelles dans votre foie, prêtes et capables de faire la tâche à accomplir.

Si vous n'êtes pas au courant des voies de désintoxication de phase II de votre foie, consultez l'épisode #47 où je plonge assez profondément dans l'ensemble du processus de désintoxication du foie.

Votre foie traite avec des salicylates — pas votre intestin

Ce que vous devez absolument savoir, c'est que tous les salicylates que vous mangez se dirigent directement vers votre foie. Votre foie les envoie dans les voies de désintoxication de phase II afin d'être traités.

La majeure partie de la charge de salicylate est traitée par le voie de la glycine, lequel nécessite de la glycine et de la vitamine B6.

Une plus petite partie est traitée par le voie de glucuronidation.

Ce n'est pas que votre intestin ne peut pas gérer les salicylates dans les aliments, c'est ce que pensent la plupart des gens.

Au lieu de cela, si vous semblez avoir une poussée d'éruption cutanée après avoir consommé des aliments riches en salicylate, c'est un signe clair que votre foie a besoin de soutien.

Cela ne signifie pas que vous devez nécessairement supprimer les aliments riches en salicylate. Le régime pauvre en salicylate est en soi un pansement.

Il ne s'attaque pas à la cause première du problème, à savoir que votre foie ne dispose pas des nutriments nécessaires pour traiter les salicylates en premier lieu.

Vous voyez, ces voies dans le foie dépendent des nutriments. Si vous n'avez pas assez de ces nutriments spécifiques disponibles pour le foie, les voies de désintoxication ralentissent à un rythme d'escargot.

Un autre problème avec le régime pauvre en salicylate est qu'il est très restrictif.

En supprimant inutilement tant d'aliments, vous réduisez la diversité et la densité nutritionnelle. Et du coup, vous pouvez vous retrouver un peu dans le pétrin.

Sans surprise, de nombreux clients ont essayé un régime pauvre en salicylate et n'ont constaté aucune amélioration.

Si cela a été votre expérience, alors les salicylates ne sont probablement pas votre problème et je vous recommanderais de commencer à les réintégrer dans votre alimentation.

[Nerveux à l'idée de réintroduire des aliments que vous avez coupés SANS déclencher une poussée d'éruption cutanée ? LIRE LA SUITE ICI]

Bien que ce ne soit pas courant, il peut y avoir des cas où quelqu'un peut avoir des SNP génétiques qui ont un impact sur le fonctionnement de ces enzymes hépatiques.

Si vous pensez que vous pourriez avoir une sorte de SNP ayant un impact sur les voies de désintoxication de phase II, il peut être intéressant de s'asseoir avec un médecin qui comprend les informations génétiques.

Comment soutenir votre foie si vous avez une sensibilité au salicylate

Ma recommandation si vous pensez que vous avez une sensibilité aux salicylates est de vous concentrer sur le soutien de vos voies de détoxification hépatique de phase II.

Les voies particulières en question comprennent la voie de la glycine et la glucuronidation.

D'abord, glycine et vitamine B6 sont nécessaires pour soutenir la voie de la Glycine.

Quant à la vitamine B6, la forme active est préférablement appelée P5P.

Avant de compléter avec des doses plus élevées de vitamine B6, consultez un praticien. Vous pouvez trop prendre de B6 et provoquer des symptômes très désagréables.

Deuxièmement, certains aliments peuvent être utiles pour favoriser une bonne glucuronidation. Légumes crucifères et agrumes sont d'excellentes options à ajouter à votre alimentation quotidienne.

Je me rends compte que les agrumes peuvent être un déclencheur pour les personnes souffrant d'éruptions cutanées, car certains trouvent qu'ils peuvent déclencher une poussée.

Et vous pouvez également essayer d'ajouter dans une tasse quotidienne de thé rooibos (qui est naturellement sans caféine).

Malheureusement, il n'y a pas beaucoup de recherches qui identifient exactement les meilleurs aliments pour soutenir la glucuronidation. Je pense qu'il est sûr de dire que plus de recherche est nécessaire!

Dans certains cas, il existe des informations contradictoires sur ce qui soutient la glucuronidation et ce qui la ralentit. Les études effectuées dans des tubes à essai et des êtres humains n'ont pas toujours correspondu.

J'ai eu de la chance en soutenant des clients sensibles aux salicylates avec une supplémentation. Je reconnais que certaines personnes préfèrent traiter les problèmes de santé par l'alimentation. Vous pouvez essayer d'ajouter certains de ces aliments et voir si cela apporte une amélioration.

Sinon, vous aurez peut-être besoin de plus que ce que votre alimentation fournit d'un point de vue nutritionnel.

Et si vous n'absorbez pas correctement les nutriments, une supplémentation peut être justifiée. C'est l'un des suppléments de soutien de désintoxication de phase II que j'utilise dans ma pratique clinique.

Vous avez des questions ou des commentaires ? Laissez-les ci-dessous afin que nous puissions poursuivre la conversation !

Si quelqu'un que vous connaissez pense qu'il doit éliminer tous ces aliments et qu'il panique & #8230

Ou ils sont vraiment malheureux avec un régime pauvre en salicylate (surtout qu'ils n'ont vu aucun résultat là-dessus), partagez cet épisode avec eux.

Cela pourrait être très utile pour eux de se rendre compte qu'un régime pauvre en salicylate n'est pas nécessaire pour les aider à soutenir leur peau.

Merci beaucoup pour l'écoute et j'ai hâte de vous voir dans le prochain épisode!

LES RÉFÉRENCES

Jennifer Fugo, MS, SNC

Jennifer Fugo, MS, CNS est une nutritionniste clinique intégrative et la fondatrice de Skinterrupt. Elle travaille avec des femmes qui en ont marre des problèmes chroniques d'intestin et d'éruption cutanée, découvre les causes profondes et crée un plan pour les ramener à une vie plus pleine et plus riche.


4. Antécédents familiaux de lichen plan

Un type rare de lichen plan appelé lichen plan bulleux familial est connu pour fonctionner dans les familles. Cependant, gardez à l'esprit que les autres types de lichen plan ne semblent pas être héréditaires. 6

Une étude a révélé que le tibia est le plus souvent touché dans le lichen plan bulleux familial, après quoi viennent les membres supérieurs et les cuisses. Ce type de lichen plan a tendance à être chronique et progressif. Il n'implique généralement pas non plus le torse et la bouche. 7


Un allergologue explique pourquoi vous pourriez avoir des démangeaisons partout, même si vous n'avez pas d'éruption cutanée

En tant qu'allergologue/immunologue, je vois des patients pour les aider à diagnostiquer et à traiter une variété de problèmes médicaux, allant des allergies au lupus et à d'autres troubles du système immunitaire. Quelque chose qui me surprend toujours dans mon travail est de savoir combien de mes patients sont prêts à « vivre » avec certains des symptômes qu'ils me présentent, comme une éruption cutanée apparemment basique ou un léger gonflement dû à une réaction allergique. Même après avoir vécu dans l'inconfort beaucoup plus longtemps qu'ils ne le devraient, il semble qu'ils supposent que le symptôme est assez normal, ils ne demandent donc pas l'avis de quelqu'un qui pourrait les aider.

Un patient peut venir me voir et me dire : « Je me sens étrangement démangeaisons depuis un moment maintenant, mais ce n'est probablement rien, n'est-ce pas ? » Bien qu'il soit possible que les démangeaisons corporelles - le terme médical pour cela est prurit - sans éruption cutanée puissent être liées à quelque chose de très mineur, comme l'air sec en hiver ou le fait de sauter la crème hydratante, il existe également de nombreuses autres causes possibles et moins connues de sensations démangeaisons pouvant nécessiter un traitement spécialisé. Et vous ne devriez jamais simplement écarter un symptôme très persistant - même si cela ne semble pas grave - sans un bilan approprié.

Vous trouverez ci-dessous quelques raisons pour lesquelles vous pouvez ressentir des démangeaisons, même en l'absence d'éruption cutanée.

La peau sèche, comme vous le savez probablement, est une raison évidente de démangeaisons. Mais l'apparence de votre peau lorsque vous ressentez des démangeaisons, avant vous le touchez et le rendez rouge en le grattant, peut vous aider à déterminer si vous avez affaire à une peau sèche normale qui a vraiment besoin d'humidité, ou autre chose.

La peau sèche typique (non touchée) a tendance à paraître cendrée. Maintenant, si vous avez des démangeaisons à des endroits qui coïncident avec une éruption cutanée visible, vous pouvez être confronté à un autre problème de peau, comme le psoriasis ou la dermatite de contact (c'est-à-dire lorsque la peau réagit après avoir été en contact avec une substance qui l'irrite, comme un détergent). Si vous avez une éruption cutanée qui ne disparaît pas, consultez votre médecin, qui pourra vous orienter vers un allergologue et/ou un dermatologue si nécessaire.

Retour à la peau sèche : rester hydraté et ne pas trop laver peut aider à lutter contre la sécheresse et, à son tour, à arrêter les démangeaisons. Et n'oubliez pas de vous hydrater. Les hydratants agissent comme une barrière pour sceller l'hydratation et hydratent également la peau, mais certaines formules fonctionnent mieux que d'autres pour les peaux sèches. Vous voudrez choisir un hydratant plus puissant, comme une crème à base d'huile, qui emprisonnera plus efficacement l'hydratation.

Un petit conseil d'achat : les crèmes ultra-résistantes sont souvent vendues dans des pots plutôt que dans des flacons à pompe, car elles peuvent être trop épaisses pour être pompées, alors recherchez les emballages en pot.

Si vous avez remarqué que vos démangeaisons corporelles ont commencé après avoir commencé un nouveau médicament, cela peut être le coupable. Certains médicaments comme les statines (qui sont utilisées pour le cholestérol), les médicaments antihypertenseurs et les opioïdes sont tous connus pour provoquer naturellement une sensation de démangeaison qui ne s'accompagne pas nécessairement de lésions cutanées. Les mécanismes exacts derrière le prurit d'origine médicamenteuse pour différents médicaments ne sont pas tout à fait clairs et peuvent dépendre du médicament en question. Les démangeaisons en général ne sont pas un sujet considéré comme bien étudié à ce stade.

Dans certains cas, les démangeaisons disparaîtront spontanément si vous arrêtez de prendre le médicament. Parlez à votre médecin si l'apparition de vos démangeaisons peut être en corrélation avec un nouveau médicament que vous prenez. Ils peuvent envisager de vous faire passer à un autre médicament, si c'est une option dans votre cas individuel.

Les démangeaisons corporelles sont un symptôme bien connu lié à l'hyperthyroïdie et à l'hypothyroïdie. Mais des démangeaisons se produiraient probablement en plus d'autres symptômes courants liés à la thyroïde, notamment des changements de poids et/ou d'appétit et de fatigue. Votre médecin de soins primaires ou un endocrinologue peut effectuer un test sanguin pour vérifier toute anomalie de votre fonction thyroïdienne et éventuellement un examen physique de votre glande thyroïde pour vérifier l'enflure ou la sensibilité.

Le prurit peut être un signe de maladie rénale, et il apparaît généralement lorsque la maladie est à un stade avancé. Les reins sont chargés de filtrer le sang et d'éliminer l'excès de liquide et de toxines du corps, mais lorsqu'ils ne fonctionnent plus correctement, le sang peut être rempli de quantités anormalement élevées de déchets qu'ils n'ont pas pu filtrer (c'est ce qu'on appelle l'urémie).

Comme je l'ai mentionné, la pathologie du prurit en ce qui concerne différents problèmes de santé est loin d'être comprise. Mais avec l'insuffisance rénale, il est possible que le prurit soit lié à une inflammation ou à un déséquilibre des électrolytes et des nutriments dans le sang, comme l'explique la National Kidney Foundation.

Prenez note de l'endroit où vous ressentez des démangeaisons sur votre corps, par exemple si c'est partout ou plus localisé. Les personnes souffrant de démangeaisons liées à une maladie rénale ressentent généralement le plus de démangeaisons au niveau du dos, mais il n'est pas rare qu'elles ressentent également des démangeaisons à la tête, à l'abdomen et aux bras.

La cholestase est une affection qui survient lorsqu'il y a un problème avec l'écoulement de la bile (un liquide digestif) dans le corps, et elle peut être liée à certaines maladies du foie ou du pancréas ou se produire lorsqu'il y a un problème avec le canal cholédoque. Lorsque la cholestase se produit, un déchet connu sous le nom de bilirubine pénètre dans la circulation sanguine.

Cette action peut provoquer des démangeaisons, probablement dues à l'accumulation de bilirubine dans la peau.

La cholestase peut également survenir pendant la grossesse (en particulier au troisième trimestre), comme SELF l'a signalé précédemment. La cholestase de la grossesse peut être dangereuse, voire mortelle pour le bébé. Il est donc crucial que votre médecin vérifie immédiatement toute démangeaison persistante si vous êtes enceinte. (Les démangeaisons sont le principal symptôme utilisé pour diagnostiquer la cholestase de la grossesse, mais d'autres signes peuvent inclure la jaunisse, des nausées et une perte d'appétit, selon la clinique Mayo.)

Le traitement de la cholestase dépend de la cause sous-jacente, mais il existe des médicaments qui peuvent aider à soulager les démangeaisons que votre médecin peut vous prescrire.

Un nerf pincé, c'est-à-dire lorsqu'il y a une pression exercée sur un nerf par un os, un cartilage ou d'autres tissus qui l'entourent, peut stimuler une sensation de picotement ou un engourdissement que certaines personnes peuvent décrire comme des démangeaisons. La sensation de démangeaison peut ne pas se produire directement là où se trouve le nerf pincé, par exemple, si vous ressentez des picotements près de la zone supérieure de l'avant-bras, cela pourrait être dû à une compression nerveuse dans le cou. Vous pouvez également avoir affaire à un prurit brachioradial, qui se caractérise par un picotement ou une « brûlure » ​​dans l'épaule, le cou ou l'avant-bras. (La cause est inconnue mais peut avoir à voir avec l'exposition au soleil.)

Des compresses froides appliquées sur la zone peuvent être utiles pour soulager temporairement l'inconfort, mais les démangeaisons peuvent persister aussi longtemps que le problème nerveux lui-même le fait.

D'autres affections impliquant le système nerveux - zona, sclérose en plaques et diabète, pour n'en nommer que quelques-unes - peuvent également déclencher des démangeaisons ou des picotements. C'est ce que les experts appellent des « démangeaisons neuropathiques », mais les recherches qui aident à expliquer pourquoi ce phénomène se produit sont limitées.

Le cancer n'est pas une étiologie aussi courante lorsqu'il s'agit de démangeaisons sans éruption cutanée, mais certains types de cancer, notamment le lymphome, le cancer du pancréas et les cancers du sang, sont liés à ce symptôme. Des démangeaisons corporelles inhabituelles dans certains cas peuvent même aider à conduire à un diagnostic de cancer. (Certaines personnes traitent le prurit comme un effet secondaire du traitement du cancer, comme la chimiothérapie, mais il peut aussi être dû au cancer lui-même.)

Les personnes atteintes du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) peuvent également faire face à des démangeaisons sans (ou avec) une éruption cutanée sur le corps. Cela peut être dû au virus lui-même ou à un effet secondaire d'un médicament.

Les démangeaisons corporelles peuvent croître et décroître. Mais si vous avez remarqué une sensation de démangeaison pendant deux semaines ou plus, si vous avez d'autres symptômes ou si vous vous sentez vraiment mal à l'aise et que vous ne voulez pas attendre, parlez-en à votre médecin. Parfois, vous pouvez soigner vous-même les démangeaisons (en utilisant des traitements en vente libre pour la peau sèche ou un antihistaminique, peut-être). Mais dans certains cas, comme si vous souffrez d'un trouble de la thyroïde, vous devez traiter le problème médical sous-jacent, pas seulement la sensation de démangeaisons.

En préparation de votre rendez-vous, il est important de noter si vous remarquez ou non une éruption cutanée avant de ressentir des démangeaisons, ou si vous avez des démangeaisons et que vous développez ensuite une rougeur ou une éruption cutanée en vous grattant. Bien que ce détail semble mineur, en tant qu'allergologue/immunologue, il change en fait radicalement la façon dont je vais essayer d'identifier la cause et avec quel type d'autre spécialiste je pourrais vous mettre en contact.

L'essentiel : vous méritez de vous sentir bien et d'être à l'aise. Et les démangeaisons corporelles ne sont probablement pas quelque chose que vous qualifieriez de confortable - c'est frustrant et peut nuire à votre capacité à dormir, sans parler de votre qualité de vie globale. Alors, traitez les démangeaisons continues comme un symptôme qui mérite une attention médicale appropriée.


Comment reconnaître l'urticaire (éruption cutanée)

Cet article a été examiné médicalement par Janice Litza, MD. Le Dr Litza est un médecin de famille certifié dans le Wisconsin. Elle est médecin en exercice et a enseigné en tant que professeur clinicien pendant 13 ans, après avoir obtenu son doctorat en médecine de la faculté de médecine et de santé publique de l'Université du Wisconsin-Madison en 1998.

Il y a 38 références citées dans cet article, qui se trouvent en bas de la page.

wikiHow marque un article comme étant approuvé par le lecteur une fois qu'il reçoit suffisamment de commentaires positifs. Dans ce cas, 100 % des lecteurs qui ont voté ont trouvé l'article utile, ce qui lui a valu notre statut d'approbation par les lecteurs.

Cet article a été vu 93 793 fois.

L'urticaire, également connue sous le nom d'urticaire, est une réaction sur votre peau qui provoque des démangeaisons et des zébrures enflées. [1] X Source digne de confiance American College of Allergy, Asthma, and Immunology Organisation professionnelle nationale d'allergologues, de spécialistes de l'asthme et d'immunologistes qui se concentre sur le soutien et la publication de la recherche Aller à la source diamètre. La réaction a de nombreux déclencheurs, notamment l'exposition à des aliments, des médicaments, des allergènes ou d'autres substances. [2] X Source digne de confiance Site Web éducatif de la Mayo Clinic de l'un des principaux hôpitaux au monde Aller à la source En identifiant les signes et les symptômes, vous pouvez reconnaître et soulager l'urticaire.


Causes probables de la peau rouge

1 – Coups de soleil

Les coups de soleil sont fréquents chez les personnes qui passent beaucoup de temps au soleil sans protection adéquate. Le soleil émet de puissants rayons ultraviolets qui endommagent la surface de la peau. Le corps réagit à ces dommages cutanés en redirigeant plus de sang vers la zone brûlée pour réparer les dommages laissés par les coups de soleil. Vous pouvez ressentir une sensibilité supplémentaire, des cloques, une desquamation de la peau et des démangeaisons sur la zone brûlée. Pensez à investir dans un écran solaire de haute qualité pour éviter les rougeurs. D'autres remèdes consistent à porter des vêtements de protection, à rester à l'ombre lorsque le soleil est trop chaud et à appliquer un écran solaire de manière appropriée.

Votre visage peut être la première cible de la rosacée. Elle se manifeste sous forme de rougeurs sur le front, le menton, les joues et le nez. Si elle n'est pas traitée, l'état de la peau continue de s'intensifier et des vaisseaux sanguins peuvent devenir apparents.

Dans de rares cas, vous pouvez remarquer une rougeur de la peau sur le dos, la poitrine et le cou. La rosacée peut également affecter les yeux, les rendant injectés de sang et larmoyants. Les personnes atteintes de rosacée en développement peuvent également avoir des bosses rouges solides ou des boutons remplis de pus. Les experts recommandent un traitement médical pour gérer les signes et les symptômes de la rosacée, car il n'existe aucun traitement connu.

3 – Réactions allergiques aux médicaments

  • Médicaments contre l'épilepsie.
  • Pénicilline et certains antibiotiques.
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l'ibuprofène ou l'aspirine.

Si vous prenez des médicaments et commencez à voir des éruptions cutanées, de l'urticaire, un gonflement et des démangeaisons cutanées, des allergies pourraient expliquer ces réactions. En raison de la réaction de la peau par un gonflement, des démangeaisons et des éruptions cutanées, votre peau est susceptible de devenir rouge. Évitez les médicaments qui déclenchent des réactions allergiques pour prévenir l'apparition de l'anaphylaxie.

4 – Cellulite

Il s'agit d'une affection cutanée bactérienne potentiellement grave. L'infection fait apparaître la peau rouge et enflée. La plupart des patients se plaignent de douleur et de chaleur dans la zone touchée. La cellulite apparaît généralement sur le bas des jambes, les bras ou le visage.

Si elle n'est pas surveillée, la peau continuera à s'ouvrir, invitant les bactéries à se reproduire sur la zone enflammée. La bactérie peut se propager à la circulation sanguine et aux ganglions lymphatiques qui franchissent la ligne fatale. N'ignorez pas la rougeur de la peau si elle marque d'autres symptômes graves tels que fièvre, fatigue, frissons, somnolence et sueurs froides.

5 – Lupus

Le lupus n'est pas nécessairement une affection cutanée, mais il peut déclencher des rougeurs cutanées. Il s'agit d'une maladie auto-immune chronique qui oblige le système immunitaire à attaquer des organes et des tissus spécifiques du corps. Dans certains cas, l'organe corporel ciblé est la peau.

Vous pouvez remarquer des éruptions cutanées sur le cuir chevelu, le visage et le cou une fois que le lupus commence à se développer. Normalement, la rougeur de la peau apparaît sous forme de papillons gonflés. La rougeur, l'enflure et l'inflammation vont de légères à sévères, selon l'évolution du lupus.

6 – Psoriasis

Il s'agit d'une autre maladie auto-immune chronique qui déclenche une production rapide et inhabituelle de cellules de la peau. Les personnes atteintes de psoriasis présentent généralement un type de desquamation accompagnée de rougeurs à la surface de la peau. Les individus peuvent également se plaindre d'une inflammation autour des écailles.

Les plaques psoriasiques se manifestent sur la peau dans des couleurs blanchâtres argentées et se transforment progressivement en plaques rouges épaisses et superposées. Dans certains cas, les taches peuvent se briser et commencer à saigner. Ces squames ont tendance à se produire sur le cuir chevelu, le coude et les genoux et peuvent apparaître et disparaître par phases. Consultez un spécialiste des meilleurs remèdes naturels contre le psoriasis et mettez fin à la peau rouge.

7 – Bardeaux

Également connu sous le nom d'herpès zoster, il s'agit d'une affection cutanée qui abrite un virus de la varicelle dormant dans vos tissus nerveux. Les personnes infectées peuvent présenter une douleur localisée et des éruptions cutanées vésiculeuses comme l'un de ses premiers symptômes. L'éruption du zona peut être douloureuse et provoquer des démangeaisons, provoquant une rougeur de la peau dans des tons apparents.

L'éruption dure généralement entre deux et quatre semaines avant de se rétablir complètement. Selon les experts, les éruptions cutanées dues au zona sont rapides à diagnostiquer en raison de leurs formations et de leur apparence uniques. Le zona n'affecte que les personnes qui ont déjà eu la varicelle.

8 – éruption cutanée

Les éruptions cutanées sont assez courantes dans tous les groupes d'âge, en particulier chez les bébés. L'affection cutanée survient lorsque les glandes sudoripares de la peau se bloquent et empêchent la sueur d'être excrétée par les pores. L'accumulation de sueur dans les glandes devient toxique, entraînant une éruption cutanée douloureuse.

Les signes courants d'une éruption cutanée comprennent des bosses rouges sur la peau et une sensation de démangeaisons ou de picotements. En raison de l'inflammation et des démangeaisons, les éruptions cutanées apparaissent sous la forme d'une peau rougie accompagnée de minuscules cloques. Souvent, des éruptions cutanées se développent dans les zones de la peau qui se plient comme les plis de l'aine et du coude.

9 – Dermatite

Selon les dermatologues, le terme dermatite est un mot général utilisé pour désigner l'inflammation de la peau. Votre peau apparaîtra rouge, enflée et sèche. Bien que la dermatite ne soit pas contagieuse, la rougeur de la peau, l'intensité de la douleur et la sécheresse varient selon les personnes.

Il existe plusieurs types de dermatite dont certaines sont plus fréquentes chez les enfants et d'autres chez les adultes. Certains types peuvent durer longtemps tandis que d'autres apparaissent et disparaissent uniquement lorsqu'ils sont déclenchés. Les dermatoses sont courantes, mais peuvent facilement être confondues avec d'autres infections. Pensez à consulter un expert pour un diagnostic précis.

10 brûlures –

Outre les coups de soleil dont nous avons parlé précédemment, il existe d'autres moyens de contracter des brûlures qui déclenchent des rougeurs de la peau. Ils comprennent:

  • Les brûlures causées par les radiations causées par l'exposition de la peau aux radiations provoquent des rougeurs de la peau. Ces brûlures peuvent être un effet secondaire de la radiothérapie pendant les traitements contre le cancer ou le bronzage de la peau.
  • Les brûlures chimiques surviennent après avoir exposé la peau à des produits chimiques irritants tels que des acides ou des détergents agressifs.
  • Les brûlures thermiques sont sans doute l'une des plus courantes. Ils se produisent lorsque la peau entre en contact avec une substance chaude telle que des liquides chauds, des flammes ou de la vapeur.
  • Les frottements et les brûlures électriques surviennent lorsque votre peau se glace contre un matériau rugueux ou un fort courant électrique provenant de fils dénudés.

N'importe lequel de ces types de brûlures mentionnés ci-dessus peut provoquer une rougeur de la peau sous toutes ses formes. Les médecins classent les brûlures en fonction de leur gravité, allant des brûlures du premier degré, du deuxième degré et du troisième degré aux dernières comme les plus graves. La douleur et la rougeur d'une brûlure au premier degré devraient s'atténuer après quelques jours.

11 – Morsures et piqûres

Personne n'a l'intention de jouer dans l'herbe et de se faire piquer par des abeilles. Les insectes, les animaux sauvages ou les oiseaux pourraient infliger des morsures. Selon le type d'insecte ou d'animal qui vous mord ou vous pique, une irritation du poison injecté dans votre peau peut s'ensuivre. Vous remarquerez un gonflement, une douleur, des démangeaisons et une rougeur au site de la morsure ou de la piqûre.

Même en l'absence de toxine dans la piqûre ou la morsure, vous ressentirez une douleur dans la zone touchée et les muscles adjacents. La rougeur doit être apparente autour de la piqûre ou de la morsure. Envisagez de prendre un antihistaminique pour calmer toute réaction allergique déclenchée par la toxine de la morsure ou de la piqûre.

12 – Éruption de scarlatine

La scarlatine affecte fréquemment les enfants atteints d'infections cutanées streptococciques et d'angine streptococcique. Les bactéries streptococciques sont notoirement connues pour fabriquer une toxine qui provoque une peau rouge et une éruption cutanée anormalement bosselée. Avec le temps, l'éruption recouvre la majeure partie de la peau.

L'éruption de la scarlatine incarne un coup de soleil grave mais avec des bosses supplémentaires dont la texture ressemble à du papier de verre. L'éruption cutanée peut accompagner une démangeaison et peut disparaître après environ six jours au cours desquels la peau commence à reprendre sa couleur normale.


Meilleur Traitement de l'urticaire

Meilleures façons de se débarrasser de l'urticaire

Si vous vous demandez comment vous débarrasser de vos ruches à la maison, nous pouvons vous aider. Nous avons créé une liste spéciale des 10 meilleures façons de se débarrasser de vos ruches qui sera exactement ce dont vous avez besoin pour déterminer la cause de vos ruches et comment les arrêter rapidement et à la maison avec des remèdes naturels.

Sont-ils contagieux ?
L'urticaire (alias urticaire) n'est en aucun cas contagieuse. Il s'agit d'un trouble cutané qui se traduit par des plaques rouges et parfois démangeaisons de la peau surélevée. Les plaques de peau peuvent être petites ou grandes, et apparaissent généralement assez rapidement et disparaissent d'elles-mêmes en quelques heures ou jours. Ils peuvent être aussi petits que quelques millimètres et aussi grands que des pouces, et peuvent même se rejoindre pour devenir de grandes zones appelées plaques. Lorsqu'elles se rejoignent sur tout votre corps, elles sont généralement appelées ruches corporelles. Cette forme d'éruption cutanée provoque souvent des démangeaisons et peut brûler. Apprenez-en plus sur le titre de notre page "Les ruches sont-elles contagieuses ?"

Le stress peut-il provoquer des urticaires chroniques ?

Les ruches de stress sont également connues sous le nom d'éruption cutanée de stress ou de bosses de stress. Ils se développent en raison d'un stress ou d'une tension chronique et apparaissent sous la forme de zones rouges surélevées et de zones enflées sur la peau qui semblent apparaître soudainement. Ils provoquent des démangeaisons la plupart du temps, et certaines personnes rapportent avoir une sensation de brûlure ou de picotement partout où elles apparaissent. Apprenez-en plus sur la façon dont le stress peut provoquer une urticaire chronique sur notre page sur les éruptions cutanées liées au stress.


Votre alimentation pourrait être la cause de votre éruption cutanée !

Il y a une prise de conscience croissante que la nourriture que vous mangez affecte tous les aspects de votre santé. Si vous avez une allergie alimentaire, vous pouvez être sujet à des éruptions cutanées. Des études ont montré que votre alimentation peut déclencher l'eczéma. L'eczéma est un mot utilisé pour décrire un groupe d'affections cutanées qui provoquent une inflammation, des démangeaisons, une peau rouge, sèche ou bosselée.

La plupart du temps, l'eczéma fait référence à une maladie appelée dermatite atopique. Si vous mangez des aliments dont vous êtes allergique, votre corps s'emballe. La réaction excessive de votre système immunitaire libère des produits chimiques des mastocytes qui provoquent une réaction hypersensible comme les histamines.

Une réaction peut survenir quelques minutes ou quelques heures après avoir mangé la nourriture. Certaines réactions retardées surviennent quelques jours plus tard.

Connexion intestin et peau

Une étude récente a révélé que gratter votre peau qui démange irritée en mangeant des aliments déclenche vos cellules immunitaires dans votre intestin grêle. Le grattage déclenche une réaction intestinale. Cette situation est la raison pour laquelle il peut y avoir des réactions variées chez les personnes souffrant d'allergies alimentaires. Votre allergie alimentaire peut déclencher une dermatite atopique ou des problèmes d'estomac ou les deux. Vous pouvez avoir une éruption cutanée à cause des aliments sans réaction gastrique, mais certains chercheurs suggèrent que si vous avez un résultat, vous êtes sujet à l'autre réponse. Alors, quels sont les symptômes courants des allergies alimentaires ? Voici une liste que vous pourriez rencontrer si vous êtes allergique à certains aliments :

  • Urticaire
  • Démangeaisons ou eczéma (dermatite atopique)
  • Fourmillements autour ou à l'intérieur de votre bouche
  • Peau rouge
  • Gonflement du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge - consultez immédiatement votre médecin
  • Respiration sifflante, difficulté à respirer - consultez votre médecin immédiatement
  • Vertiges, étourdissements
  • Vomissement
  • La diarrhée
  • Larmoiement
  • Crampes abdominales
  • éternuement

Est-ce que mon éruption cutanée est une allergie?

Par exemple, l'une des réactions les plus courantes, une éruption cutanée, est également l'une des plus difficiles à interpréter. Les éruptions cutanées peuvent également être causées par des allergies alimentaires et des infections, a déclaré Blumenthal.

"'Rash' est l'une des entrées les plus courantes dans la section des allergies de nos dossiers de santé électroniques, mais peut être totalement non spécifique", a déclaré Blumenthal à Live Science. Par exemple, « l'éruption maculopapuleuse retardée typique qui peut être couramment causée par des médicaments est également appelée éruption morbilliforme, ce qui signifie « ressemble à la rougeole ». »

L'urticaire, ou les bosses et les taches rouges enflées qui apparaissent sur la peau (souvent appelées zébrures) peuvent être le signe d'une réaction grave causée par les Ig-E.

« Les éruptions cutanées spécifiques sont très difficiles à distinguer et une partie de notre travail consiste à éduquer tous les cliniciens sur la façon de diagnostiquer les réactions médicamenteuses les plus courantes et les plus graves. à une réaction à médiation IgE plus sévère à l'avenir.